Né à Blois en 1874, Arsène Raoul Lupin est le fils d’Henriette d’Andrésy et de Théophraste Lupin.

Nul ne saurait décrire physiquement Arsène Lupin. Celui-ci est différent à chacune de ses apparitions, changeant de visage, d'âge, de nom (comme les anagrammes "Paul Sernine" ou "Luis Perenna"), de costumes et d’accessoires, jouant à la perfection le personnage qu'il incarne, trompant ainsi ses adversaires, dont l'inspecteur Ganimard est l'un des plus fidèles représentants...

Adepte des arts martiaux (son père, professeur de boxe, d’escrime et de gymnastique, l’ayant initié aux sports de combat), collectionneur d'oeuvres d'art, grand lecteur, élégant et séducteur, Arsène Lupin est un cambrioleur, mais non un criminel : un « gentleman-cambrioleur » qui se refuse à faire couler le sang, magistral dans toutes les entreprises qu’il met en œuvre, laissant sa carte de visite sur les lieux de son forfait. Lupin aime s’attaquer à des personnages importants et les ridiculiser par ses actes et sa gouaille. C'est un personnage aux passions démesurées et aux ambitions extravagantes, mais qui n'est pas infaillible, et en proie à de nombreux doutes.

Transformé par la mort de son épouse Clarisse d'Etigues et l'enlèvement de son fils Jean, Arsène Lupin est avant tout un aventurier assoiffé de justice, prêt à arrêter les assassins et les livrer à la police, et à résoudre de nombreux mystères.


Les 21 volumes et 4 nouvelles de Maurice Leblanc où apparaît Arsène Lupin sont les suivants :

  • Arsène Lupin gentleman cambrioleur (1907) (recueil de 9 nouvelles)
  • Arsène Lupin contre Herlock Sholmès (1908)
  • L'Aiguille creuse (1909)
  • 813 (1910) (« La Double Vie d’Arsène Lupin » suivi de « Les Trois Crimes d’Arsène Lupin »)
  • Les Confidences d'Arsène Lupin (1911-1913) (recueil de 9 nouvelles)
  • Le Bouchon de cristal (1912)
  • L'Éclat d'obus (1915)
  • Le Triangle d'or (1917)
  • L’Île aux trente cercueils (1919)
  • Les Dents du tigre (1920)
  • Les Huit Coups de l'horloge (1923) (recueil de 8 nouvelles)
  • La Comtesse de Cagliostro (1924)
  • Le Pardessus d’Arsène Lupin (1926) (nouvelle identique à la nouvelle La Dent d’Hercule Petitgris (1924), mais dont la fin diffère, puisque le héros de l’histoire se révèle être Arsène Lupin.)
  • La Demoiselle aux yeux verts (1927)
  • L'homme à la peau de bique (1927) (nouvelle)
  • L'Agence Barnett et Cie (1928) (recueil de 8 nouvelles)
  • La Demeure mystérieuse (1928)
  • Le Pont qui s'effondre (1929) (nouvelle publiée dans l’édition originale américaine de l’agence Barnett & Cie sous le titre « The Bridge that broke » et absente de l'édition française)
  • La Barre y va (1930)
  • Le cabochon d'émeraude (1930) (nouvelle)
  • La Femme aux deux sourires (1932)
  • Victor, de la Brigade mondaine (1934)
  • La Cagliostro se venge (1935)
  • Le dernier amour d'Arsène Lupin (1936)
  • Les Milliards d’Arsène Lupin (1941) (posthume et inachevé)